Financer l’acquisition d’un bien à Benfeld : pourquoi faut-il privilégier le prêt immobilier ?

Partager sur :
Financer l’acquisition d’un bien à Benfeld : pourquoi faut-il privilégier le prêt immobilier ?

L’achat d’un bien immobilier, quel qu’il soit, nécessite toujours un capital conséquent. Pour financer le projet, la plupart des acquéreurs choisissent de contracter un prêt immobilier auprès d’une banque. Découvrez les trois avantages de cette option. 

1. Pour profiter de l’effet de levier

L’effet de levier signifie pouvoir améliorer les conditions de son projet, c’est-à-dire avoir la possibilité de réaliser une meilleure acquisition. En effet, grâce au capital octroyé par la banque, l’acheteur peut renforcer son budget et ainsi accéder à des biens plus coûteux, mais qui sont plus intéressants. Il pourrait alors acheter une propriété plus grande ou un appartement qui profite d’un meilleur emplacement dans l’immeuble plutôt qu’un rez-de-chaussée, voire un bien neuf. 

2. Pour ne pas avoir à revendre le bien en cas de problème

Quand un emprunteur ne peut plus honorer ses dettes envers son créancier, il peut être obligé de revendre le bien pour lequel il a dû emprunter. Mais avec un prêt pour financer l’acquisition d’un bien immobilier, il n’aura pas à en arriver là. Pour cause, le crédit est adossé à une assurance emprunteur. L’organisme d’assurance prend la place de l’emprunteur pour effectuer les remboursements auprès de la banque si celui-ci devenait invalide ou mourrait précocement.

3. Pour avoir la possibilité d’investir dans d’autres projets

Sans l’aide de la banque, l’acheteur peut être obligé d’investir l’ensemble de ses ressources dans son projet : épargne, legs… Mais en contractant un prêt comme financement à Benfeld, il peut garder l’argent qu’il a pu mettre de côté pour réaliser d’autres placements en parallèle. Pour cause, le capital octroyé par la banque peut être assez conséquent pour prendre en charge la majeure partie du coût de l’acquisition immobilière. Le plus souvent, l’acheteur n’a qu’à débourser l’apport personnel exigé et il représente 10 % de la valeur du crédit.